Étirer son regard vers les petites choses

Le début du printemps qui a commencé avec Risshun est sur le point de se terminer, et la fin du printemps est sur le point de commencer avec Seimei.

L'herbe à nos pieds prend de l'ampleur et regorge d'énergie. Seimei signifie clair et pur.

C'est une saison étonnante si vous êtes fasciné-e par la beauté de chaque fleur qui apparaît ici et là.

Le rythme du temps est différent. Ce que vous voyez, ce que vous obtenez, ce que vous n'avez pu obtenir jusqu'à présent, les choses qui vous intéressaient mais que vous avez négligées…la chance d'en profiter arrive maintenant avec cette nouvelle petite saison.

Il y a beaucoup de choses qui peuvent être difficiles, voire douloureuses, mais en ce moment, je sens que le temps s'écoule où je peux enfin chérir ce que je voudrais chérir, et faire ce que je voudrais faire.

Il est facile de se laisser submerger par l'élan du printemps, alors la façon dont vous bougez vos yeux peut être un tremplin pour trouver l'équilibre.

Dans le monde d'aujourd'hui, où les gens ont une tendance à voir à court terme, il est bon d'étirer son regard plus loin, dans un au-delà inhabituel. Étirez votre regard vers les petites fleurs, les nouvelles pousses, les petits détails, c'est un bon moyen pour comprendre et chérir ce que vous voulez sans l'avoir vraiment réalisé auparavant. L'horizon est clair et pur, le regard étiré s'y projette, le détail apparaît nettement, l'attention s'aiguise, la conscience se développe. Clareté et pureté se vivent intensément en ce moment de l'année. Un monde clair et pur s'offre à nous si nous y posons notre regard.VJM




4 vues