• VJM

Les directions de sens: L'horizontalité

Continuons... Pour être heureux il s'agit de se déployer dans les 3 directions fondamentales sans en négliger aucune. La première direction dont je vais parler sera celle de l'horizontalité .

L'horizontalité, c'est être ancré, avoir les pieds sur terre, se confronter à la réalité de l'existence, c'est tout ce qui nous enracine, nous sécurise, nous donne le sentiment de confiance basale (immanente, viscérale).

C'est la direction du bon sens. Ce sont les plans matériels et corporels qui sont essentiels à notre survie : nourriture, maison, argent, métier... pour assurer notre existence. Quand ces préalables sont là, nous pouvons être dans l'espoir, espérer un lendemain possible, ouvrir nos horizons, avoir des perspectives.

Sur l'axe horizontal, l'homme y voit l'espérance et le sens de la vie. Il est bien plus difficile d'avoir de l'espoir avec un ventre vide, ou avec des tirs de mortier qui passent dessus de nos têtes, mais aussi avec des factures impayées, ou des problèmes de santé !

La direction de sens de l'horizontalité est celle de l'appropriation et de l'intégration de nos expériences. C'est la quête d'Ulysse, la construction de l'homme qui laisse le temps agir. C'est l'expérience, la traversée et la conquête du monde, l'élargissement du cercle de la visibilité, c'est vivre dans l'étendue, avec un regard large sur le monde.

C'est l'axe de l'autodétermination : décider de sa vie, du bon moment pour accomplir et réaliser. La modération , la tempérance , la sensibilité vont permettre un déploiement de la présence au monde , alors qu'une posture figée empêche la présence de s'élargir, de rectifier et de s'ouvrir à l'expérience du monde.

Les directions de sens : exercice d'observation de soi

Et vous dans la direction de l'horizontalité, vous évoluez comment? Les pieds sur terre, et la tête dans les nuages, pas de problème c'est une question d'équilibre. Et le vécu de votre corps: ressentir, en prendre soin, le contrôler, vouloir le maîtriser, autant de modes de présence. Quelle conscience avez vous de votre mode de présence? Chaque geste est une autoprésentation de la personne au monde. Une attitude contractée, par exemple, reflète un Moi qui ne lâche jamais les commandes, qui reste sur le qui-vive.

Beaucoup de personnes entretiennent leur corps, par exemple avec des exercices physiques. Mais ce ne sera qu'au-delà de la technique, quand il devient possible de se passer de l'attention requise à force de s'entraîner, que nous pouvons nous libérer du Moi qui se veut inquiet du résultat et de son besoin d'être approuvé. L'entrainement du corps aura alors comme sens d'acquérir un état d'être, une façon d'être là physiquement.

Parmi les attitudes à observer, nous trouvons celle du centre qui s'est déplacé vers le haut : poitrine en avant, ventre rentré ou épaules relevées montrant un état défensif du Moi qui veut préserver sa place et sa position. Plus l'homme s'identifie à son Moi, plus il déplace son centre de gravité vers le haut. Décentré par le Moi existentiel, l'homme s'écarte de la communion avec l'unité de vie.

Comment vous nourrissez vous? avec la tête, le coeur, le ventre, les ressentis...il y a tellement de théories toutes autant séduisantes les unes que les autres....Qu'est-ce qui décide en vous? La proposition d'exercice aujourd'hui sera de s'observer bouger, manger, s'exercer, respirer, marcher.

#lesdirectionsdesens #Binswanger #horizontalité #autodétermination #espoir #exercice

128 vues

| © 2020 Véronique Just Mage | Créé et hébergé sur Wix.com |

Cours de yoga individuels et collectifs

sur Narbonne

Renseignements: 06 07 66 74 31