Rechercher
  • VJM

Verticalité et sociétés modernes

Nous avons vu que la verticalité est un chemin où de nombreuses personnes ne grimpent pas haut par peur de se perdre. Il est plus juste de préciser que l'homme moderne monte jusqu'à un certain plan : l'intellectuel est devenu le point d'orgue final.

L'intellectuel a balayé le spirituel jugé trop subjectif, sous couvert de sciences dites dures. En même temps, l'intellectuel prévaut sur le manuel à tel point que l'homme moderne, rationnel et dualiste, manque cruellement de bon sens et marche souvent sur la tête. Il se pense dans un centrage sur lui et pour lui. Il s'est façonné dans la conception d'un autoengendrement de soi et a relégué le concept de l'âme au placard. L'homme moderne s'est conçu par "lui-même". Cette conception d'une autopoîèse de soi est un mode de présence d'être-le-centre-du-monde et génère le risque de se fourvoyer sur le mode d'être de la présomption.

Ce mode de présence est générateur de mal être car l'être n'a alors pour fondement que lui-même. Cela revient à la perte de tout sol, à prendre appui sur du vide quand il essaie de prendre de la hauteur, et à tenter de s'élever avec ses propres forces. Le mode d'être-le-centre-du-monde amène un vécu de séparation et d'isolement envers la communauté humaine et le monde.

Ainsi les sociétés constituées de tels individus "centres du monde " ne prennent pas soin des autres ni du monde, et les problèmes cruciaux que nous rencontrons sur le plan humain ou écologique par exemple s'originent dans ces conceptions erronées de soi.

Pour trouver un équilibre, il faudra oser descendre dans la profondeur de soi sans crainte de s'y abîmer, se confronter à son être essentiel, son être-soi-authentique et ainsi découvrir le centre de son unité d'être. C'est le "Connais toi toi-même, et tu connaitras l'univers et les dieux".

Le mode d'être-centré, c'est être-là au centre de l'unité intrinsèque de l'être. L'être-centré est dans un rapport de juste mesure proportionné entre la hauteur, l'étendue et la profondeur. En partant de son centre authentique, l'être peut alors se déployer, s'édifier, s'épanouir, et trouvé sa place au sein de la communauté humaine.

Nous aborderons ainsi la direction de la diagonale : le penchant.

#verticalité #lesdirectionsdesens #être #intellectuel

67 vues

Posts récents

Voir tout

Le temps et l'espace pour nos rêves

Nombreuses personnes dans nos sociétés modernes sont tellement occupées à faire face au quotidien qu'elles ne sentent pas capables de vivre selon leurs désirs les plus authentiques. Pourtant chaque m

Bien vivre

Reprenons un peu plus dans le détail les fonctions pour bien vivre. Le bon sommeil : tête froide et pieds chauds Pendant le sommeil, nous faisons le plein d'énergie, nous nous débarrassons de la fati

| © 2016 Véronique Just Mage (textes et articles) | Créé et hébergé sur Wix.com |