• VJM

La consistance cognitive

Voyons à présent quelques théories de la cognition qui nous éclairent sur nos capacités à faire face à des informations, à des comportements ou attitudes qui nous dérangent.

La théorie de l'équilibre (Heider, 1958) Si 2 cognitions ne s’accordent pas → déséquilibre cognitif → tension intérieure → effort pour qu’elles s’accordent Nous n’aimons pas les incohérences. Si quelque chose dérange notre équilibre cognitif → nous zappons !!!

La dissonance cognitive (Festinger, 1957) Si nous avons un comportement non conforme à nos pensées, nos représentations ou nos attitudes → dissonance cognitive → nous cherchons à la réduire en changeant notre manière initiale de penser Comment obtenir un changement durable : En conduisant quelqu’un à produire publiquement, tout en lui donnant un sentiment de libre choix, un comportement contraire à ses représentations → tension psychologique oblige le sujet à modifier ses représentations pour être cohérent avec son comportement ! →plus la récompense obtenue est faible, et plus le sentiment de libre choix est grand, plus on se sent engagé et donc a changé durablement ses représentations

La rationalisation cognitive (Beauvois et Joulé, 1981) Produire une action non conforme à nos valeurs, nos représentations Ex: ne pas trier ses déchets, alors que l’on pense qu’il faudrait le faire → comportement problématique → ajustement de nos cognitions : « ce n’est pas ça qui fera la différence » ou « je fais déjà beaucoup pour l’écologie »… → ajustement de nos actions : « Trier mes déchets est important, et je le fais quotidiennement"

#cognition #équilibre #pensée #psychologie #changement

866 vues

| © 2020 Véronique Just Mage | Créé et hébergé sur Wix.com |

Cours de yoga individuels et collectifs

sur Narbonne

Renseignements: 06 07 66 74 31