Décembre : être centré-e


Le mois de novembre est passé comme une douce musique, et le calendrier arrive déjà à la fin de l'année.

Au début de décembre, l'air de vient plus vif, et il y a comme une excitation qui grandit en nous.

Beaucoup de choses se mélangent, les nombreux sentiments des gens, les choses qui se mélangent à la hâte, et même dans l'invisible, les synergies d'excitation fonctionnent au-delà de l'activité réelle.

C'est à nous de créer une joie plutôt que d'avoir trop d'anxiété ou de fatigue.

Nous pouvons pour cela toujours compter sur les plantes, les arbres, les paysages naturels pour maintenir une bonne puissance de vie. Être centré-e, c'est le mot clé de ce mois-ci. Je veux vraiment gérer le rythme de décembre sans oublier de regarder la nature, ce sera le point d'ancrage pour rester centrée.


La couleur noire est bonne pour tout ranger à l'intérieur. Ranger sa maison comme ranger son énergie à l'intérieur de notre corps. Réchauffer nos organes, réchauffer nos os en sortant avec des vêtements noirs dès que le soleil apparaît.

L'hiver, le plaisir de la nuit, la lumière des étoiles que l'on peut distinguer au travers des branches dénudées, la lumière brille plus profondément. Le contraste entre les ombres et les lumières est plus fort. Voir plus, voir mieux, c'est un des étonnements de l'hiver. Tourner mon regard vers l'intérieur, être plus consciente pour faire briller ma lumière, moment propice pour transformer l'obscurité fondamentale de mon être . Je suis reconnaissante au froid, au noir, à la fin, à l'hiver.



11 vues