Préparer le gomashio pas à pas

Le gomashio est un condiment largement utilisé dans la cuisine japonaise. "goma" est la sésame et "shio" le sel. Mais nous le trouvons souvent écrit gomasio en France.

Vous avez peut être l'habitude d'en consommer en l'achetant tout prêt. Or, il s'oxyde facilement, il est donc préférable de le préparer à la maison, au fur et à mesure des besoins, comme une fois tous les 15 jours par exemple.

Il se consomme en saupoudrant les légumes ou sur le riz. Il est même possible d'en manger une cuillère simplement, car il est recommandé contre les rhumes, les refroidissements, la fatigue. Dans ces cas, on en prendra deux ou trois cuillères à soupe dans la journée. Les enfants peuvent bien sûr en consommer, et en général ils adorent ça.

Vous pouvez faire du gomashio avec du sésame noir également.

Assurez vous de prendre du sel gris non raffiné, c'est à dire encore riche de ses minéraux.

Avec le mélange du sésame, in, et du sel, yo, les forces IN YO peuvent être harmonisées.


Illustrations Manon Sorbier Mage

Fabrication du gomashio (se référer aussi à la vidéo)

Faire griller 10 cuillères à soupe de graines de sésame blond de culture biologique. Selon le but recherché, vous pouvez changer les proportions sésame/sel, à 7/1 ou 12/1 pour les enfants. 12/1 est donc moins yo car il y a moins de sel, les enfants étant plus yo que les adultes , ils ont moins besoin de sel qui est très yo.

Eviter de faire brûler les graines en tournant en spirale avec des baguettes ou une cuillère en bois, quand les graines commencent à sauter , c'est pratiquement le bon moment pour sortir du feu et verser dans le suribachi.

Faire griller le sel de la même manière, cela va le rendre encore plus yo, la cuisson, le feu rendent plus yo les aliments. Verser sur le sésame.

Ecraser le tout avec le surikogi jusqu'à ce qu'il reste environ 20% de graines entières. Le sens des aiguilles d'une montre est recommandé pour une meilleure énergie.