Image de Kishor

AUTOMNE

Trouver votre rythme

 

Chaque fois qu'arrive un nouveau jalon de saisons, je me sens apaisée. Mais il y a quelque chose de spécial qui s'écoule de l'été à l'automne.

L' automne a commencé au mois d'août. Maintenant, j'observe les signes d'automne et je suis attentive à ma condition physique. Le matin et le soir, sont des moments où vous pouvez sentir la fraîcheur, la voix des insectes changent, la rosée du matin brille comme une boule. Le soir, les lumières deviennent plus douces, même en ville. Le crépuscule nous invite à la langueur, et peut être même à une certaine nostalgie. Pour garder le calme à l'intérieur de nous, il est bon de contempler le crépuscule d'automne aux lumières apaisantes qui illuminent notre cœur.

C'est une période où il faut bien prendre en compte ce que vous souhaitez réaliser, et pour cela essayez de ne pas mettre la fatigue de la journée,  simplement de côté. Même dans un monde agité, gardons la sensation d'être une fleur qui danse doucement en regardant le ciel, en vérifiant notre axe.

Trouvez le rythme respiratoire qui vous apaise, prenez un moment, même bref pour faire quelques minutes de respirations conscientes.

unnamed (7).jpg
unnamed (6).jpg

Harmonie IN YO

Gardons notre coeur souple en étirant notre corps afin que l'énergie accumulée au printemps et en été, réchauffe notre être . En entrant dans la sensibilité de l'automne, nous allons créer un corps qui pourra répondre de manière flexible aux changements et à l'instabilité du temps. Les animaux qui étaient pleins d'énergie en été, stockent progressivement leur énergie pour l'hiver.

Face à l'instabilité du moment, les nerfs du système nerveux autonome peuvent être irrités, nous pouvons ressentir une monotonie particulière. Expérimentez la douce brise d'automne directement sur votre peau, et laissez les choses lourdes se purifier, emportées naturellement par la brise. Avec l'air frais, l'atmosphère devient plus claire, et en regardant un paysage au loin, vous pouvez y trouver une lumière particulière dans la pénombre, qui allumera calmement votre cœur.

Quand il y a de grands changements de saison, je prends le temps de récupérer mes sentiments et mon corps chaque jour, non seulement avec le flux du vent, mais aussi avec le pouvoir des plantes et des fleurs. Cette saison est un moment où j'ai envie de réchauffer le cœur et de reprendre courage pour l'hiver déjà pas si loin.

Equinoxe d'automne

Il est important d'être consciente des petits bouleversements et des changements même mineurs en nous, comme des maux de tête, ne pas pouvoir se lever le matin, les épaules raides, ou la sensation d'un corps lourd. La meilleure façon pour améliorer cela est d'avoir un rythme de vie de base plutôt que faire quelque chose de spécial et intempestif. Réduisez ce que vous pouvez arrêter, et ajoutez petit à petit ce que vous devez faire.

Si vous ne vous reposez pas assez, réajustez votre temps de sommeil, même d'une vingtaine de minutes. Si vous avez une alimentation désordonnée, pensez à son équilibre, et si vous ne faites pas d'exercice physique, ajoutez en un peu. A ce moment plus que d'autres de l'année, ayez une vie saine, surtout si vous ressentez la mélancolie de l'automne.

La semaine d'équinoxe d'automne est considérée comme le moment de l'année où nous pouvons contempler l'autre rive… celle de l'au-delà, des ancêtres, des personnes disparues, du monde de l'illumination…

A ce moment là tout particulièrement, je suis reconnaissante pour les récoltes de l'année, comme pour l'héritage humain de mes ancêtres. C'est un temps de prière et d'expression de ma gratitude. Cette semaine est comme un entraînement pour penser au monde de l'illumination, spécialement en regardant le coucher du soleil. Vous pouvez brûler vos encens préférés et restez assise un petit moment pour éliminer votre fatigue et votre stress quotidien.

Si vous souffrez d'hésitation ou de soucis, cette semaine est propice à élever vos états de vie par la contemplation et la méditation.

unnamed.jpg
unnamed (3).jpg

Préserver le KI

 

Les journées vont se raccourcir, et les nuits et les soirées être de plus en plus longues. Profitons-en pour nous plonger dans nos activités intérieures comme la lecture, la musique ou tout autre possibilité qui nous permet de nous détendre.

J'observe attentivement les changements dans mon corps et dans mon cœur qui se produisent au fur et à mesure que l'automne s'approfondit. L'automne s'intensifie, essayons de ne pas tomber malade! Pour cela il faut d'abord se connaître, observez chaque recoin de nous pendant notre pratique du yoga.

L'automne est la saison des méridiens poumon/gros intestin (air) et même de rate/estomac/pancréas (terre) les jours que nous appelons l'été indien. Pourtant, l'automne est le moment où il va faire froid comme la sensation du métal, l'air devient froid et sec et peut endommager la gorge et les bronches. Tout dans la nature change, passant du soleil et de la chaleur, au froid et à l'obscurité, du dynamique au statique. Notre corps fait partie de la nature et change constamment sous l'influence des saisons naturelles. Avec les changements de temps et de température presque quotidiens en cette période, notre système nerveux autonome peut ne pas s'adapter au mieux, provoquant ainsi des symptômes d'allergie, et une détérioration du microbiote intestinal. Les symptômes commenceront bien souvent donc par des maux de gorge ou/et des rhumes.

 

Pour équilibrer notre système nerveux autonome, nous pouvons accentuer notre pranayama. Il s'agit de prendre le temps de respirer en conscience pendant quelques minutes. Une respiration en carré est particulièrement adaptée à ce moment là (exemple : 4 temps inspiration, 4 temps rétention poumons pleins, 4 temps expiration, 4 temps rétention poumons vides).

Essayez de vous lever un peu plus tôt que d'habitude, et détendez vous avec des infusions de plantes ou en diffusant des huiles essentielles relaxantes.

Pour l'énergie de saison, pensez aux radis et aux nèfles. Ils permettront une meilleure digestion, stimuleront votre tractus intestinal, et permettront une meilleure assimilation des nutriments.

Les aliments fermentés comme miso, shoyu, tamari, légumes fermentés, natto… renforcent l'environnement intestinal et l'immunité.

Si vous sentez votre corps donner des signes de faiblesse, rhume, mal de gorge, constipation, faites une cure de quelques jours de kudzu.

 

Pour notre pratique de yoga des saisons, introduisons des techniques de respiration, des asanas qui améliorent le KI, et des étirements de notre système digestif. Nous allons ainsi comme les insectes qui rentrent sous terre, ou les végétaux qui s'intériorisent, faire fructifier au mieux notre énergie emmagasinée au printemps et en été, pour la transformer en une énergie féconde pour traverser l'hiver. La chaleur s'emmagasine et fait briller notre lumière intérieure.

Plus d'articles sur la saison:
1
2